FLiMM
Festival Libre du Moyen-Métrage
19 — 23.10.2022
— DOC
26 rue du Doc Potain, Paris 19e

C’est de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes que part le périple de Jean-Baptiste Alazard qui le conduira à l’ermite d’Alléluïa. Le voyage cinématographique de cette seconde édition du FLiMM commence alors, à Zone Sensible, le Samedi 15 septembre pour une journée consacrée aux films spontanés et libres nommés sauvages.

Une autre ZAD sera à l’honneur lors de la soirée d’ouverture au DOC, celle de Plogoff dans les années 70 (Le Dossier Plogoff) et servira d’introduction à une réflexion sur les collectifs, manière de penser le cinéma et de le réaliser parallèlement au système de production traditionnel. (Vendredi 21 septembre)

Ce n’est pas un hasard si ces deux films font partie de la programmation du Cinéma Voyageur, parrain de cette édition 2018, créé par Synaps Collectif Audiovisuel en 2010. Ce cinéma itinérant sillonne la France chaque été pour planter son chapiteau dans les grands et les plus petits villages, des lieux souvent délaissés par les diffuseurs, nous rappelant que les “zones à défendre” sont multiples et à diverses échelles.

Les ZAD sont partout, à la campagne comme à la ville. Ces zones de résistance, d’autogestion et d’expérimentation sont aujourd’hui mises en danger dans le cadre de la loi ELAN sur le logement, en cours de ratification, qui criminalise les squats. Le FliMM ne pourrait exister si le DOC n’avait, il y a 3 ans, pris l’initiative d’occuper un lycée abandonné.

Toujours non compétitif et non subventionné, le FLiMM cherche à rendre visible des films aux formats marginaux (de 25’ à 65’) et par conséquent peu diffusés au grand public. Les moyens-métrages résistent eux aussi à leur manière aux formatages.

Cette sélection du FLiMM est, comme le Cinéma Voyageur, teintée d’itinérances - retours aux sources (Le Secret d’Omi Mouna, La Fièvre, Le Saint des Voyous) - flâneries subjectives (Rémy, Période Killer) - virées fantasmatiques (Le Dieu Bigorne, Etre cheval, Mauvais lapin, Les Amoureux) - déambulations urbaines (Déter, Les Coursiers de la République) - excursions philosophiques (Alléluïa, Samir dans la poussière, Lutte jeunesse).

Au milieu de ces pérégrinations, nous nous offrirons une halte sur la Place des Fêtes pour une soirée en plein air où des enfants espiègles et musiciens (Zéro de conduite, Lucumi el rumbero de Cuba) jouerons aux saltimbanques. (Samedi 22 septembre)

C’est de retour sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes que se terminera notre festival, avec No Ouestern, un ciné-concert interprété par le Collectif de cinéma artisanal Les Scotcheuses, pour un dernier tour de bobine, en pellicule Super8. (Dimanche 23 septembre)

En espérant vous voir nombreux sur la route du FLiMM pour partager ces moments collectifs de cinéma.

Journée à Zone sensible

Voir la sélection en détail →

Les collectifs au cinéma - Table ronde

.

Voir la sélection en détail →

Cinéma plein air

Voir la sélection en détail →

Sélection

Voir la sélection en détail →